Quand aider sa famille devient un problème en Afrique!

Quand aider sa famille devient un problème en Afrique!

0

En Afrique la famille est sacrée. C’est pourquoi s’entraider entre frères en Afrique est bien plus que de la simple solidarité familiale c’est un devoir, voir même souvent une loi. Bien que cela soit porteur d’espoir et ait des avantages, cela finit parfois par tourner au cauchemar.

La solidarité entre membre de même famille est une chose plus qu’essentielle pour le bien de la cohésion familiale . Dans une famille donnée,  lorsqu’un des membres réussit socialement, il se doit d’aider les autres membres de la famille, aussi grande qu’elle soit, frères, cousins, tantes, neveux parents éloignés… Cependant, ce qui est censé être un tremplin pour la cohésion de la famille pour certains, s’avère être pour d’autre une cause de division.

C’est le cas de plusieurs footballeurs africains évoluant en Europe, qui sont parfois victimes des abus de cette pratique sociale en Afrique. En effet, pour un jeune africain réussir en Europe en tant que footballeur peut parfois  être synonyme d’un véritable harcèlement. L’Africain est censé être solidaire et partageur, il est pour cela rançonné, pressuré, sucé jusqu’à la moelle par les membres de sa famille dès qu’il gagne un minimum d’argent. Et impossible de dire non, on se doit de « respecter la coutume ».

C’est ce que dénonce l’international togolais, Emmanuel Adebayor qui aujourd’hui n’a plus de contact avec sa famille car celle-ci réclamait de plus en plus de soutien financier de sa part. Ce dernier soutient que, parti adolescent, seulement à l’âge de 14 ans en France, devait virer tout son salaire à sa famille. Cependant, au fur et à mesure qu’il prenait de l’âge et devenant de plus en plus mature, il a commencé à expédier à sa famille de grosses sommes certes mais moins importantes que les premières. Ce qui a suscité la colère de sa famille. Il s’est mis toute sa famille à dos et cela l’a même fait penser au suicide.

Selon le joueur, plusieurs de ses collègues africains sont victimes de ce genre de harcèlement de la part de leur famille.  Ces derniers supportent ce genre de situation avec amertume et de plus en plus mal. Car ce n’est pas la compassion qui les anime mais la crainte des représailles familiales, face auxquelles ils sont sans défense.


A LIRE AUSSI:
LE PAGNE WAX, ROI DU TEXTILE EN AFRIQUE
3 JOURS DE CÉLÉBRATION DE LA CULTURE AFRICAINE AVEC LES “AFRICA CULTURE DAYS”

Loading…

About author