L’EDUCATION, UN MOTEUR TRANSFORMATEUR POUR LA SOCIETE

L’EDUCATION, UN MOTEUR TRANSFORMATEUR POUR LA SOCIETE

0

Le Forum International de l’Education, s’est tenu au Palais des Congrès de Paris sous le thème: «L’éducation au cœur de la transition pour une transformation sociale et économique 2030». 

Aux yeux de la coordinatrice du Système des Nations unies au Niger, l’éducation est un moteur et un transformateur, qui permettra à la société de répondre aux objectifs de l’agenda 2030. Certains pays en Afrique, malgré leurs taux de croissance à deux chiffres, enregistrent un taux de pauvreté extrêmement élevé. Un consensus s’est construit très rapidement, considérant que la croissance économique est un moyen de développement plutôt qu’une fin en soi. C’est dans ce contexte que le développement humain devient intéressant; il représente avant tout la liberté de réaliser le plein potentiel de chaque vie humaine. Cette universalité qui consiste à élargir la richesse de la vie humaine plutôt que celle économique dans laquelle les êtres humains vivent. C’est une approche centrée sur les personnes, leurs opportunités, leurs choix.

Le développement humain se base sur trois fondamentaux: vivre une longue vie, saine et créative, d’être informé et d’avoir accès aux ressources nécessaires pour un niveau de vie décent. Ainsi, sous le prisme du développement humain, le thème du forum trouve sa pertinence. La transformation structurelle des économies en développement vers des pays émergents exige avant tout des femmes et des hommes ayant une bonne éducation, et dont les compétences sont en adéquation avec le marché de l’emploi. Un capital humain de qualité reste un préalable à sa transformation sociale et économique. En pratique, cela signifie développer des capacités des personnes et leur donner une chance de les utiliser pour permettre à la communauté d’innover, d’entreprendre et de s’insérer dans le monde du travail, contribuer durablement à la création de la richesse sur le long terme. 

Par conséquent, l’éducation est moteur transformateur pour la société. De même, éduquer une fille dans le contexte Africain lui permettrait d’acquérir les compétences transformatrices pour la société. Investir pour l’éducation des filles est une stratégie gagnante. Les progrès réalisés en faveur des filles profitent aux filles, aux familles et aux autorités. Des études récentes ont démontré que si toutes les filles du pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire achevaient le cycle d’éducation secondaire, la mortalité de moins de 5 ans serait réduite de moitié. D’où le lien entre l’éducation des filles et les dividendes démographiques.

Le chemin vers le dividende démographique des pays en développement passe nécessairement par l’éducation des filles. Le dividende démographique est ainsi généré par le fait d’avoir une proportion plus importante de personnes en âge de travailler, relativement aux personnes n’étant plus en âge de travailler. La création et la réalisation du dividende démographique repose sur l’autonomisation.

Ainsi, élargir et faciliter l’éducation au niveau de la gente féminine, propulsera le développement Africain sur de longs termes. Les transformations qui s’en suivront impacteront positivement les générations futures et l’Afrique vivra son développement tant attendu.

Loading…

Source : SudOnline

About author