Conférence internationale sur la mise en œuvre des systèmes d’information foncière

Conférence internationale sur la mise en œuvre des systèmes d’information foncière

0

Le ministère ougandais des Ressources foncières, du Logement et du Développement urbain et IGN FI (www.IGNFI.fr) organisent, avec le concours de la Banque mondiale, une conférence internationale sur la « Mise en œuvre du système national d’information foncière : partage d’expériences, d’innovations et de bonnes pratiques ». Le thème de la conférence est le suivant : « Modernisation de l’administration foncière à l’échelle mondiale – Faire de votre SIF une réussite », et son invité d’honneur est le président de la République d’Ouganda, Son Excellence le Général Yoweri Kaguta Museveni. Cette conférence a lieu après l’instauration par le gouvernement d’un nouveau système national d’information foncière (SNIF) en collaboration avec le consortium IGN FI/IGN. La conception, la distribution, l’installation et la mise en œuvre de l’infrastructure SNIF (le projet DeSINLISI) intègre parfaitement l’administration, l’évaluation et l’enregistrement fonciers, ainsi que l’étude topographique et l’aménagement du territoire. Il s’agit d’un système informatisé à gouvernance décentralisée, caractérisé par 22 guichets ministériels régionaux uniques (MZO ou Ministry Zonal Offices) désormais opérationnels dans tout l’Ouganda.



L’objectif de la conférence est de rassembler :

  • Les parties prenantes ougandaises clés engagées dans le projet DeSINLISI, notamment le personnel administratif et technique du gouvernement, d’IGN FI et d’autres professionnels, dont des géomètres, des banquiers, des avocats, ainsi que des organismes issus de la société civile et des instances universitaires ;
  • Les acteurs de premier plan des autres sociétés civiles et gouvernements engagés dans la modernisation du secteur foncier à travers l’Afrique et le monde, ainsi que des partenaires de développement, dont la Banque mondiale.

L’événement représente une opportunité pour découvrir et mieux comprendre les systèmes numériques d’information foncière tout en ayant accès aux innovations les plus récentes et aux bonnes pratiques actuelles. Deux cents délégués en provenance de 30 pays, dont la Tanzanie, le Burundi, le Kenya, l’Éthiopie, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Cameroun, le Burkina Faso et le Libéria, ont été invités pour en savoir davantage sur la mise en œuvre réussie du SNIF ougandais et à partager leurs expériences similaires dans leurs pays respectifs. La mise en œuvre du SNIF a engendré une hausse sensible des transactions foncières ainsi qu’une augmentation significative de la création de revenus. La durée nécessaire à la vérification, à l’actualisation des données ou aux transferts fonciers s’en est trouvée remarquablement réduite. Parallèlement, la sécurité de la propriété foncière s’est renforcée et on constate désormais une plus grande proximité entre certains services et le public.

Your email address will not be published. Required fields are marked *