Orange Campus Africa, la nouvelle plateforme de formation en ligne africaine d’Orange

Orange Campus Africa, la nouvelle plateforme de formation en ligne africaine d’Orange

0

A l’occasion du GSMA Thrive Africa (https://bit.ly/34ekTib), Orange (http://www.Orange.com) annonce le lancement de sa plateforme de formation en ligne « Orange Campus Africa », en partenariat avec l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS). Hébergée dans son data center situé en Côte d’Ivoire elle a été conçue pour réunir dans un seul et même endroit des contenus émanant de partenaires de renoms dans l’éducation et la formation.

Depuis le début de la crise sanitaire, les initiatives d’Orange Middle East & Africa (Orange MEA) en faveur de la formation en ligne se sont multipliées. De mars à juin, quinze de ses filiales ont rendues gratuites les connexions mobiles vers une sélection de cours issues de partenaires internationaux et africains.

«Orange souhaitait proposer une plateforme globale qui permette de subvenir aux besoins spécifiques des populations, des universités et entreprises africaines » indique Alioune Ndiaye, Directeur Général d’Orange Middle East and Africa. Il ajoute « Nous souhaitons que les universités puissent s’appuyer sur des formations en ligne pour offrir des formations additionnelles et cibler plus d’étudiants. Les étudiants et les professionnels pourront aussi suivre ces formations à titre personnel, et obtenir une certification, voire un diplôme, reconnu dans leur pays. C’est un grand pas en avant, réalisé avec les institutions africaines, qui a le potentiel d’impacter positivement la formation et donc l’emploi dans nos pays. »

Les atouts de cette plateforme portent sur l’adaptation des formations aux contextes locaux (culturels, économiques, …), l’optimisation des accès depuis smartphones, le paiement mobile en monnaie locale pour des services additionnels ou premium (tutorat ou certification par exemple).



Les universités africaines peuvent s’appuyer sur cette plateforme pour enseigner de nouvelles matières, notamment dans les technologies et l’économie numérique, essentiels pour le développement des pays et générateurs d’emplois. La plateforme permet également aux universités d’assurer le suivi en ligne de leurs étudiants, et même de compléter les formations par des classes virtuelles. Cet enseignement en ligne et en présentiel, est un atout pour augmenter le nombre d’étudiants et abolir les barrières liées à l’éloignement géographiques des étudiants. Les entreprises peuvent également former leurs collaborateurs sur la base de formations universitaires ou issues d’autres entreprises (partenaires, fournisseurs de produits, etc).

Dès aujourd’hui Orange Campus Africa propose des formations issues des Universités Virtuelles de Tunis et du Sénégal, des Universités Numériques Françaises UNIT (Ingénierie et Technologie) et AUNEGE (Économie et Gestion), du cabinet de formation Finafrique et de l’école d’ingénieurs en informatique EPITA. Une dizaine d’autres institutions européennes et africaines ont confirmé leur souhait de distribuer très prochainement leurs formations. Par ailleurs, les Orange Labs proposent des formations sur les bases de la programmation, et la GSMA (l’association des opérateurs mobiles) des contenus sur l’acculturation à l’internet pour lutter contre la fracture numérique.

Les petites structures proposant des formations, comme les start-up ou organisations locales, pourront également bénéficier d’un hébergement et d’une visibilité.

Au-delà des services en ligne fournis par la plateforme, le savoir-faire de l’UVS pourra accompagner la montée en compétence du monde universitaire africain dans ce domaine nouveau mais incontournable pour répondre à la demande : « Nous sommes fiers de contribuer à ce projet qui, comme celui de l’UVS, aborde une mission d’enseignement pour tous, associant les meilleures pratiques du numérique et une nouvelle expérience d’apprentissage au moyen des TIC. C’est de plus un dispositif permettant de poursuivre l’apprentissage efficacement et en toute sécurité dans un contexte imprévisible de crise sanitaire, pour laquelle l’UVS continue de mobiliser de nombreuses ressources au service des populations éprouvées » déclare le professeur Moussa LO, Coordonnateur de l’UVS.

Your email address will not be published. Required fields are marked *