Ouganda : 1,4 million de personnes accède à une énergie fiable et abordable

Ouganda : 1,4 million de personnes accède à une énergie fiable et abordable

0
Un déploiement à grande échelle d’installations solaires hors réseau transforme l’électrification des zones rurales en Afrique ; Le concours de la BEI permet de pallier les obstacles pour 80 % des Ougandais sans accès à l’électricité ; Un soutien en monnaie locale accélère la mise en place d’un modèle de paiement en fonction de la consommation (« PAYGO »).

Dans des villages reculés de l’Ouganda, des millions de personnes, dont de petits exploitants et des entrepreneurs, vont avoir accès, pour la première fois, à une électricité fiable et bon marché dans le cadre d’un nouveau programme d’énergie solaire hors réseau convenu entre ENGIE, par l’intermédiaire de sa société spécialisée dans les installations solaires domestiques Fenix International, et la Banque européenne d’investissement (BEI), l’un des plus grands bailleurs de fonds au monde dans le domaine des énergies renouvelables.



« L’accès à une énergie propre et abordable est essentiel pour mettre fin à la pauvreté, créer des emplois et autonomiser les femmes et les filles. Dans le cadre de ce nouveau partenariat visionnaire conclu avec ENGIE, la Banque européenne d’investissement est heureuse d’appuyer l’intensification du déploiement de l’énergie solaire hors réseau en Afrique de l’Est. Plus d’un million de personnes en Ouganda seront raccordées à l’électricité pour la première fois, ce qui leur permettra de communiquer, de s’éclairer et de cuisiner plus facilement. Ce programme permettra également de diminuer l’utilisation du kérosène, du charbon de bois et des bougies, ce qui réduira la pollution, limitera les risques d’accident et aidera les familles à faire des économies. Favoriser un développement économique et social durable grâce à l’énergie solaire hors réseau est essentiel pour l’avenir de l’Afrique et la BEI est heureuse de soutenir ce projet en Ouganda, qui constitue un modèle pour le continent », a expliqué Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d’investissement.

« Chez ENGIE, nous voyons le potentiel énorme du secteur de l’électrification hors réseau comme un moyen de combler les écarts énergétiques en Afrique de manière plus rapide et plus abordable. Chaque jour, des familles africaines peuvent accéder à l’électricité pour la première fois en utilisant la technologie solaire hors réseau fournie par ENGIE Afrique. Grâce à notre nouveau partenariat avec la Banque européenne d’investissement en Ouganda, Fenix pourra fournir des systèmes de paiement en fonction de la consommation (ou PAYGO) très abordables à des millions de personnes dans des villages de tout le pays. Cette opération permettra aux populations d’accéder à de l’énergie solaire propre et contribuera à leur autonomisation financière. L’accès à l’énergie en Afrique est un défi de taille, mais je suis fermement convaincu que l’accès universel à l’énergie est réalisable dans un avenir prévisible, grâce à des investissements intelligents dans une combinaison d’extensions de réseaux nationaux, de systèmes solaires domestiques et de mini-réseaux. Avec notre plateforme hors réseau, nous industrialisons et intensifions le développement d’un large éventail de solutions décentralisées, avec un modèle d’entreprise durable. À l’heure actuelle, ENGIE fournit de l’électricité décentralisée à plus de 4,5 millions de personnes dans neuf pays grâce aux installations solaires domestiques de Fenix et ENGIE Mobisol, ainsi qu’aux mini-réseaux d’ENGIE PowerCorner », a déclaré Yoven Moorooven, directeur général d’ENGIE Afrique.

La Banque européenne d’investissement a accepté d’accorder un prêt de 12,5 millions d’USD pour soutenir le déploiement par Fenix International, filiale d’ENGIE, de 240 000 installations solaires à usage domestique de haute qualité en Ouganda.

Relever le défi du dernier kilomètre pour fournir de l’électricité aux populations reculées en Ouganda

Seul un Ougandais sur cinq vivant dans des zones rurales et reculées a un accès fiable à l’électricité. En intensifiant le déploiement de la technologie solaire hors réseau, cette nouvelle initiative offrira des possibilités économiques, sociales, éducatives et sanitaires aux familles et aux entrepreneurs qui ne peuvent pas être raccordés au réseau national d’électricité.

Les clients pourront également bénéficier des centres de services de Fenix International qui fournissent une assistance en 30 langues dans tout l’Ouganda.



Soutenir la croissance du secteur privé et le développement durable en Ouganda

Grâce au nouvel accord conclu entre Fenix et la Banque européenne d’investissement, des ménages, des entrepreneurs et de petits exploitants en Ouganda pourront accéder à l’électricité pour leurs téléphones portables, l’éclairage solaire, la réfrigération, la radio et la télévision. Cet accord permettra aussi aux agriculteurs de vendre leurs produits, de créer de nouveaux marchés pour les commerçants et d’améliorer la santé.

La fourniture accrue d’une énergie fiable et abordable offrira de nouvelles possibilités aux femmes et aux filles, et réduira l’exposition à la pollution intérieure due à l’utilisation actuelle de kérosène.

« L’Union européenne est déterminée à soutenir le développement économique et social durable en Ouganda. La nouvelle initiative de coopération entre la Banque européenne d’investissement et Fenix International, filiale de la grande entreprise européenne du secteur de l’énergie ENGIE, souligne la valeur ajoutée de l’engagement de l’UE envers ses partenaires ougandais afin de contribuer à la stratégie de développement du pays. L’exploitation de l’énergie renouvelable au moyen de technologies solaires innovantes hors réseau, combinée à un recours productif à l’électricité dans les zones rurales, montre clairement comment le pacte vert de l’Union européenne pour l’Afrique offre de nouvelles perspectives à des millions d’Ougandais », a déclaré Attilio Pacifici, ambassadeur de l’UE en Ouganda.

Favoriser l’émancipation financière et surmonter les obstacles monétaires

La mise en place d’un système de paiement en fonction de la consommation (PAYGO) permettra aux familles qui ne seraient pas en mesure de payer les coûts initiaux des installations solaires domestiques de rembourser le coût de l’équipement au fil des ans à moins de 20 centimes d’USD par jour. En outre, grâce au concours de la Banque européenne d’investissement, l’équipement acheté en dollars américains pourra être remboursé en shillings ougandais. Auparavant, les fluctuations monétaires empêchaient les Ougandais n’ayant pas accès à des devises étrangères de bénéficier de sources d’énergie propres abordables.

« La fourniture de centaines de milliers de nouvelles installations solaires domestiques au moyen du système PAYGO permettra à notre équipe ougandaise de transformer les collectivités dans tout le pays. Nous sommes fiers que notre production d’électricité nationale hors réseau soit la dernière opération en date soutenue par la Banque européenne d’investissement et nous travaillerons sans relâche jusqu’à ce que l’ensemble des Ougandais puissent éclairer leurs habitations et bénéficier d’une électricité propre », a déclaré Daniel Willette, directeur général de Fenix International Ouganda.

Les clients bénéficieront aussi de coûts moins élevés et de facilités de remboursement grâce à l’utilisation de services bancaires mobiles. En outre, ils pourront avoir accès à d’autres produits financiers et agrandir l’équipement existant si nécessaire.

Tirer parti de l’expérience de la BEI en matière d’énergies renouvelables en Ouganda et en Afrique

Au cours des dix dernières années, la Banque européenne d’investissement a prêté plus de 5,4 milliards d’EUR pour des investissements dans le secteur de l’énergie propre en Afrique.

Ces dernières années, la Banque européenne d’investissement a été l’un des principaux bailleurs de fonds pour la centrale hydroélectrique de Bujagali en Ouganda, le parc éolien du lac Turkana, la centrale géothermique Olkaria et les centrales solaires Radiant et Eldosol, ainsi que pour le financement de raccordements du dernier kilomètre au Kenya. La BEI soutient également des études visant à exploiter l’hydroélectricité pour exploiter de l’énergie propre au Burundi et dans la région des Grands Lacs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *