Réactualisation du HSBC World Rugby Sevens Series 2021

Réactualisation du HSBC World Rugby Sevens Series 2021

0

Un groupe de travail a été constitué pour réactualiser le calendrier en vue d’une reprise saine, sécurisée et efficace ; Les tournois combinés de Dubaï et Cape Town n’auront pas lieu lors de la saison 2021 ; La santé et le bien-être de la communauté rugby et du grand public restent les priorités absolues ; La Nouvelle-Zélande a été déclarée vainqueur de la saison 2020 chez les hommes et chez les femmes.

Suite à l’annonce de la fin prématurée du HSBC World Rugby Sevens Series 2020 du fait de la pandémie de Covid-19, où la Nouvelle-Zélande a été déclarée vainqueur chez les hommes et chez les femmes, World Rugby et ses partenaires continuent de travailler au planning de la saison 2021 et sur la préparation des Jeux Olympiques de Tokyo qui devraient avoir lieu dans moins d’un an.

Après avoir consulté et dialogué avec les différents organisateurs des tournois, il a été décidé que les étapes combinées Hommes et Femmes des tournois de Dubaï et de Cape Town du HSBC World Rugby Sevens Series 2021, qui étaient respectivement prévues du 26 au 28 novembre et du 4 au 6 décembre 2020, n’auront finalement pas lieu en raison de l’évolution incertaine et changeante de la pandémie de Covid-19.

Ces décisions ont été prises en lien avec les conseils des gouvernements et des autorités de santé public concernés, la santé et le bien-être de la communauté rugby et du grand public étant une priorité absolue. Les deux organisateurs devraient réintégrer le calendrier complet après cette saison.

World Rugby et ses partenaires continuent de travailler sur le reste du circuit masculin et féminin 2021 en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes en surveillant de près l’évolution changeante et constante de la pandémie de Covid-19.

Un groupe de travail présidé par John Jeffrey, membre du Conseil et du Comité Exécutif de World Rugby, et composé de représentants des fédérations hôtes et participantes, de joueurs et d’entraîneurs, a été constitué d’une part pour étudier les plans d’urgence et évaluer les préparatifs d’une reprise saine, sécurisée et efficace de la compétition internationale de rugby à 7 et d’autre pour garantir que les conditions d’organisation des tournois soient les meilleures possibles pour les hôtes, les fédérations participantes, les diffuseurs et les partenaires commerciaux.

Le groupe de travail va également étudier plusieurs options pour les tournois du HSBC World Rugby Sevens Challenger Series 2021. La deuxième division du circuit international de rugby à 7 a été lancée en 2020 afin de promouvoir la croissance du rugby dans le monde et servir de tremplin aux nations émergentes pour les lancer sur le HSBC World Rugby Sevens Series, comme en a bénéficié l’équipe masculine du Japon au terme de la saison 2020 amputée.

Avec 21 des 24 équipes déjà qualifiées pour les épreuves de rugby à 7 aux Jeux Olympiques de Tokyo, le tournoi de repêchage censé déterminé le nom des dernières équipes à qualifier prévu dans la première moitié de 2021 reste d’actualité. Le rugby à 7 promet d’être une fois encore l’une des disciplines les plus en vue de ces Jeux Olympiques, suite au grand succès rencontré par la Coupe du Monde de Rugby 2019 au Japon qui a captivé le public, a rempli les stades et révélé des millions de fans passionnés de rugby et de pratiquants au Japon et en Asie.



En savoir plus sur la qualification olympique >>> (https://bit.ly/3hPfZgS)

« Bien que nous partagions la déception des joueurs, des équipes, des fans, des hôtes et de toutes les personnes impliquées dans les tournois de Dubaï et de Cape Town, il s’agit là d’une décision prudente prise en mettant la santé et le bien-être de la communauté mondiale du rugby et du grand public en tête de nos priorités et en suivant les conseils avisés des gouvernements et des autorités internationales de santé publique », a déclaré Brett Gosper, le directeur général de World Rugby.

« Nous sommes impatients de retrouver ces merveilleuses destinations sur le circuit après la parenthèse de cette année.

« À travers le groupe de travail sur le rugby à 7, nous continuons à travailler très dur en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes, y compris les fédérations hôtes et participantes, l’association internationale des joueurs (International Rugby Players, ndlr) et nos partenaires commerciaux et de diffusion pour atteindre notre objectif commun d’une reprise normale du HSBC World Rugby Sevens Series dès que la situation sanitaire le permettra. Nous continuons à planifier et à nous préparer pour tous les tournois restants de l’édition 2021.

« Nos études démontrent que le rugby à 7 est un moteur important de la croissance mondiale de notre sport, en particulier dans les pays émergents où il attire de nouveaux fans grâce son style dynamique, spectaculaire et plein de talent. Le rugby à sept est une priorité importante pour notre organisation et alors que nous nous préparons pour les Jeux Olympiques de Tokyo à la suite du succès de la Coupe du Monde de Rugby au Japon, 2021 a le potentiel de fournir une nouvelle opportunité dans la médiatisation et la participation du rugby à 7 dans le monde entier. »

« Nous sommes évidemment déçus de ne pouvoir accueillir l’Emirates Airline Dubai Rugby Sevens pour la première fois en 51 ans, mais nous comprenons les circonstances extraordinaires qui ont conduit à cette annulation, aujourd’hui, des tournois ouvrant la nouvelle saison », a ajouté Gary Chapman, président de Dnata & Emirates Group Services.

« Les joueurs sont une fois de plus déçus de voir deux autres tournois majeurs annulés en raison de la pandémie de Covid-19, mais ces décisions sont prises pour les bonnes raisons », a précisé David Quinlan, responsable juridique et de la santé des joueurs à l’International Rugby Players.

« Nous travaillons avec nos représentants des joueurs, World Rugby et d’autres parties prenantes par le biais du groupe de travail de rugby à 7 afin de garantir un calendrier aussi significatif et complet que possible pour cette saison à venir. »



Notes de l’éditeur :

La Nouvelle-Zélande s’est vu décerner les titres de champion du circuit masculin et du circuit féminin du fait de sa position de leader au classement général avant que la pandémie n’interrompe la saison après cinq des huit tournois féminins et six des dix tournois masculins déjà joués. Lire ici >> (https://bit.ly/2BIjOVC)

L’Australie, championne olympique, termine deuxième de la saison chez les filles et le Canada troisième. Chez les hommes, l’Afrique du Sud, championne de la saison 2018, finit deuxième et les Fidji, médaillés d’or olympique en 2016 et champions de la saison 2019 sont troisièmes.

Le HSBC World Rugby Sevens Series est une compétition mondiale annuelle à étapes multiples qui a débuté en 1999. En 2019, World Rugby a annoncé un nouvel aspect du circuit masculin et féminin pour un cycle de quatre ans, comprenant six épreuves combinées ; le circuit féminin étant passé à huit manches pour la première fois de son histoire.

Dubaï et Cape Town, avec la Nouvelle-Zélande, Sydney, Hong Kong et Paris ont été désignés pour accueillir des événements mixtes hommes et femmes. Sur le circuit féminin, le USA Women’s Sevens qui se déroule à Glendale, Colorado, a ouvert la saison en 2020 et a depuis été déplacé plus tard dans la saison, ainsi que le Canada Women’s Sevens de Langford, en Colombie-Britannique, qui est également un tournoi autonome. Le circuit masculin comprend des tournois autonomes à Londres, Los Angeles, Singapour et Vancouver, qui était le dernier événement à avoir eu lieu avant que la pandémie Covid-19 ne mette prématurément fin à la saison 2020.

L’avenir du rugby à sept reste néanmoins prometteur alors que la version courte du rugby continue de croître, engageant et attirant un public toujours plus important dans le monde. En 2019, le HSBC World Rugby Sevens Series a enregistré des chiffres d’engagement des fans record avec une augmentation de 64% des vues vidéo, soit 198 millions sur l’ensemble de l’année. Les tournois ont également attiré au total plus de 749 800 spectateurs dans le monde entier.

La tendance à la croissance s’est également illustrée dans les chiffres de diffusion des émissions. Futures Sport & Entertainment a observé une augmentation de 20% de l’audience moyenne cumulée totale pour l’année en cours en 2020, avec 13,9 millions de fans contre 11,7 millions sur la même période en 2019.

Your email address will not be published. Required fields are marked *