Violences faites aux femmes: une campagne au Ghana

Violences faites aux femmes: une campagne au Ghana

0

Les 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes ont débuté lundi à travers le Globe, date de la journée internationale pour éradiquer les violences à l’encontre des femmes. La thématique lancée par l’ONU cette année est: « Oranger le monde : #ÉcoutezMoiAussi », d’après un communiqué de l’ONU Femmes. Au Ghana, des mesures associatives sont prises.

Afin de lutter contre ce fléau, l’Ambassade de France au Ghana s’associe avec Amnesty International et lancent une campagne de prévention. Comme slogan: “Orange your campus: Stand against sexual abuse” (Orangez votre campus: Luttez contre les abus sexuels). Cette couleur représente l’éspoir d’un avenir sans brutalité pour les adhérent.e.s du mouvement. Les prochains jours marquent une ribambelle d’actions dans le but de fournir du soutien physique et morale aux victimes.

Pour commencer, cette campagne vise trois campus universitaires. Leur but: encourager les victimes à s’exprimer et lever le tabou auprès de leur entourage qui, en général, ne sait pas comment réagir. Voire même aider à éviter de futures cas de violences.



Le débat est ouvert sur les supports médiatiques (radio, TV, et réseaux sociaux), ainsi que la mise en place d’une formation sur la prévention et le signalement des abus sexuels.

Mercredi, à Libreville, l’instauration d’un numéro vert par le Samu social va peut-être faire évoluer la prise de parole. A disposition des Gabonaises, elles pourront appeler le 1488 gratuitement, disponible à toute heure de la semaine afin de recevoir de l’aide. Tous les moyens sont bons pour réussir à instaurer la paix. Mais 16 jours d’activisme seront-ils suffisants ?

About author